La déportation dans le département de l'Aisne (16) : l'attente d'un retour qui ne viendra pas

Lettre du Ministère de la Population, Secrétarait général des prisionniers de guerre, déportés et réfugiés. Certificat. Le chef du service du Fichier des Internés et déportés politiques certifie que Madame LEVKOWICZ, née le 9 Février 1904, a été internée à Drancy jusqu'au 1er seprembre 1943 puis déportée en Allemagne. D'après nos fichiers, pas encore rentrée à ce jour. Paris le 26 décembre 1945. Signé : Pour le Ministre de la Population, le Sous-Directeur des Fichiers et Statistiques.
(Certificat de décembre 1945 - Archives de Robert Attal)
Après la Libération, on attend le retour des déportés. Quelques-uns rentrent, des résistants surtout, dans un sale état. Mais les Juifs ? Peu à peu, l'horreur est dévoilée. En attendant, on a besoin de certificats provisoires, comme celui-ci qui concerne Rose LEWKOWICZ. Elle avait été arrêtée à Soissons, en même temps que son mari, par la police française lors de la rafle du 17 juillet 1942. Enceinte, elle est transférée à l'hôpital de Laon où elle accouche d'un enfant mort-né. Elle fut conduite à Drancy puis mise dans le convoi n°26 du 30 août 1942 et assassinée à Auschwitz où son mari l'avait précédé (convoi n° 12 du 29 juillet 1942, assassiné à Auschwitz le 13 août 1942).
Précédent / Suivant
Document précédent Document suivant
*
Rechercher dans le site