Quelques images du camp de Treblinka

Une élève du collège René Cassin de Cosne-sur-Loire me demande des photos du camp de Treblinka. Malheureusement, il est impossible d'en donner car le camp fut entièrement détruits en 1943 suite à une révolte. Les déportés juifs révoltés avaient mis le feu aux bâtiments, créé une brèche dans les barbelés et s'étaient enfuis dans la forêt. Ce camp avait servi à exterminer la population juive de Varsovie et de ses environs. Il avait rempli sa fonction et fut détruit. On a pu juste reconstituer ce camp sur une maquette dont voici la photo :
Maquette du camp de Treblinka : à droite une voie ferrée, à gauche des bâtiments de style baraquements
Cette maquette a été faite par Yankel Wiernik survivant de la révolte et seul survivant témoin a avoir eu "privilège" de circuler entre les deux parties du camp en raison de ses fonctions de charpentier. Elle est exposée, aujourd'hui, au Musée Lohamei Haghetaot (Musée des combattants des ghettos) en Galilée où Yankel Wiernik l'a faite, ayant résidé au kibboutz dans les années 50. Elle a été photographiée pour le procès Eichmann auquel Wiernik a été appelé comme témoin, puis pour le procès Demjanjuk (voir plus bas).
1 = Voie ferrée où arrivaient les trains de déportés.
2 = Bâtiment ayant l'apparence d'une gare. Un grand écriteau accueille les déportés : « Juifs de Varsovie, attention ! Vous vous trouvez dans un camp de transit, d'où vous serez envoyés plus tard dans des camps de travail. Pour éviter des épidémies tous les vêtements et bagages doivent être soumis à la désinfection. L'or, l'argent, les devises seront remis à la caisse contre reçu. On vous les rendra plus tard sur présentation du reçu. Tous les nouveaux arrivés doivent avant de repartir prendre une bain de propreté corporelle. »
Extrait du jugement du Tribunal de Düsseldorf.
3 = Baraque où avait lieu le déshabillage des arrivants.
4 = Chambre à gaz.
5 = Lieu d'incinération des corps : ce n'était pas à Tréblinka des fours crématoires mais des grils : « C'est Floss qui a fait établir le dispositif de crémation. Des rails avaient été posés sur des blocs de ciment. On y entassait les cadavres. Sous les rails, on brûlait des résineux. on arrosait le bois d'essence. On ne brûlait pas seulement les cadavres des nouvelles victimes, mais aussi ceux qu'on retirait des fosses [où ils avaient été mis avant le début de 1943].»
Témoignage du SS Heinrich Matthes au procès de Düsseldorf
On remarque qu'il n'y a que très peu de bâtiments dans ce camp : ce n'était pas du tout un camp de travail, mais seulement un camp d'extermination.

On a conservé quelques photos de l'album personnel su SS Kurt Franz, adjoint au commandant du camp Stangl, puis commandant lui-même à partir d'août 1943 :

Excavatrice servant à sortir les corps des fosses (1943) : un soldat est en train de monter dans la cabine, suivi de deux autres.
Des SS utilisent un excavatrice pour sortir les corps de la fosse commune afin de les brûler (début 1943).
Photo provenant de l'album personnel de Kurt Franz
Fosse commune à Treblinka
Fosse commune où étaient mis les corps au cours des exterminations de 1942, ouvertes au début de 1943 par les SS pour faire brûler le corps et faire ainsi disparaître toute trace.
Photo provenant de l'album personnel de Kurt Franz

On a quelques photos prises avant l'arrivée au camp. Ainsi celle-ci :
 

Une rue de Varsovie. des hommes et des femmes marchent, une valise à la main. Derrière, des soldats allemands.
Ce sont des juifs du ghetto de Varsovie qui ont été arrêtés au printemps 1943, quand les SS liquidaient le ghetto. Tous furent conduits vers Treblinka où ils furent exterminés.

Il n'y a eu que de très rares survivants de ce camp :

La salle d'un tribunal moderne. A droite, 3 juges ou jurés derrière lesquels se trouvent des plans et maquettes du camp. A gauche, un homme debout est à la barre. Un interprète est assis à côté de lui.. Un avocat qui nous tourne le dos l'interroge.
Eliyahu Rosenburg est un des rares survivants du camp de Treblinka. Il est ici interrogé par un avocat au cours du procès du criminel nazi Demjanjuk (1987-88).
Au fond, on peut observer la maquette qui est reproduite plus haut dans cette page.
Le Mémorial de Treblinka, à l'emplacement du camp
Le Mémorial de Treblinka, à l'emplacement du camp

Sur le camp de Treblinka, lire aussi le livre de Vassili Grossman, L'enfer de Treblinka, intégralement reproduit dans les pages de ce site.
sommaire
autres documents
Rechercher dans le site
page pour les élèves