La déportation dans le département de l'Aisne (11) : un flic cache des Juifs chez lui

Page tapée à la chine : Attestation : Nous soussignés GLAS Pinche... certifions que lors de l'arrestation des Juifs étrangers par la Guestapo allemande, M. Létoffé Charles, ancien gardien de la paix, nous a soustrait à leurs recherches en nous cachant chez lui, dans sa maison...
(Archives privées - Document fourni par Robert Attal)
Non seulement le policier soissonnais, Charles Létoffé, chargé des étrangers au Commissariat de Soissons, avertit la famille Glas de l'arrestation imminente, mais encore il prit le risque inouï de les cacher à son propre domicile !

Les Archives municipales gardent la trace de la révocation sans solde de ce policier, l'année suivante, sans motif indiqué.

On notera cependant une erreur manifeste et révélatrice dans cette attestation datant de 1953. Ce n'est pas la Gestapo qui effectua les arrestations du 17 juillet 1942, mais bel et bien la police française. C'est même à cause de cela que Charles Létoffé avait pu prévenir cette famille !

Précédent / Suivant
Document précédent Document suivant
*
Rechercher dans le site