Le rôle des S.A. et des S.S. dans la persécution puis l'extermination des Juifs
[Les S.A. ] [Les S.S. ]

1. Les S.A. et les premières persécutions des Juifs d'Allemagne

 
Les S.A. (Sturm Abteilung = Sections d'Assaut)
     Les S.A. on été fondés en 1920 par Ernst Röhm. C'est alors un service d'ordre destiné à protéger les réunions du Parti Nazi de Hitler et à perturber les réunions communistes et socialistes. Ils portent un uniforme : les "chemises brunes".
C'est avec les S.A. que Hitler tente son putsch à Munich, en novembre 1923.
     Par la suite, la S.A. recrute parmi les chômeurs. Au début de 1933, au moment où Hitler arrive au pouvoir, ils sont 400.000 en Allemagne. Ils font régner à travers le pays une véritable terreur, intimidant les militants de la gauche allemande et des syndicats.

     Tout naturellement, ce sont eux qui sont utilisés dans la première campagne contre les Juifs, dès 1933.

Ernst Röhm, chef des S.A.
Ernst Röhm,
chef des S.A..
Il sera éliminé sur ordre d'Hitler,
en 1934, au cours de la
Nuit des Longs Couteaux
Sur la plateforme d'un camion blanc, une douzaine de SA. Le camion est couvert d'affichettes.
Le boycott
Des S.A. venus par camions parcourent les villes allemandes et en particulier Berlin.
Les affiches collées sur le camion disent:
Allemands !
N'achetez pas dans les magasins juifs !
Les Juifs étaient pourtant, pour leur grande majorité, des Allemands de longue date.
     Boycotter, c'est refuser d'acheter à quelqu'un. 
     Des affiches sont placées sur la vitrine d'un commerçant juif.
     La présence des hommes de Hitler décourage les clients d'entrer dans ces magasins.
     Le but n'est encore que de ruiner et d'exclure les Juifs de la communauté allemande.
Sous les yeux d'une jeune feme, des SA mettent une affichette sur la vitrine d'un magasin de vêtements.
Entourés de SA, un couple. Chacun porte autour du cou une grande pancarte.
Les humiliations
Les S.A. s'en prennent ici à un couple mixte : il est juif, elle n'est pas juive.
Ce couple est insulté en public, dans la rue. On les oblige à porter deux pancartes autour du cou.
Lui :
Je suis un Juif qui n'entraîne dans sa chambre que des jeunes Allemandes.
Elle :
 
Je ne suis qu'une truie attirée par les Juifs.

2. Les S.S. : l'extermination des Juifs

 
Le rôle des S.S.
     Les S.S. (SchutzStaffel = groupe de protection) ont été fondés en 1926. Au départ, les S.S. étaient les gardes du corps personnels de Hitler auquel ils prêtaient un serment de fidélité particulier.
     A partir de 1934 (La Nuit des Longs Couteaux au cours de laquelle Hitler fait exécuter son vieil ami Röhm, chef des S.A.), les S.A. jouent un rôle très secondaire et les S.S., au contraire, deviennent les principaux organisateurs de l'extermination.
          Sous la direction de Himmler, ils deviennent les gardiens des camps de concentration. Le premier est ouvert en novembre 1933, c'est le camp de Dachau (ci-contre).
Himmler entouré de nombreux SS visite le camp de Dachau.
En 1936, Himmler visite le camp de Dachau.
Plus tard, ils seront chargés de la garde des camps de concentration.
 

Un S.S. remonte le long du rail de la carrière du camp de Mauthausen en Autriche. Les déportés du premier plan doivent retirer leur bonnet au passage du S.S. Gare à celui qui ne le ferait pas.

Un terrain traversé par une voie ferrée courbe. A droite de la voie, 7 déportés en rtenue rayée. A gauche, un SS passe seul. Au fond, d'autres déportés s'affairent autour de deux wagonnets ou creusent avec des pelles.
Trois hommes agenouillés. Derrière eux, quatre soldats allemands visent leur nuque. Trois pelles sur le côté et un soldat qui regarde.
Une organisation criminelle
   Sous la direction des S.S., Himmler constitue des unités de tueurs, les Einsatzgruppen (constituées de policiers, de soldats qui ne sont pas des SS). Ils seront utilisées sur le front de l'Est, dans la guerre contre l'URSS. C'est la "Shoah par balles"
     Au fur et à mesure de leur avance en URSS, les nazis exécutent les Juifs. Ici, ils ont fait creuser une fosse à ces trois malheureux, qui ont été ensuite contraints de s'agenouiller et vont être exécutés.

     Un soldat prend la photo pour son album de souvenirs...
     Ces unités, formées de policiers et de soldats, étaient appelées « Einsatzgruppen » et placées sous le commandement de S.S.
     A la Libération, il sera décidé que le seul fait d'avoir été membre de la S.S. fait de la personne un criminel.
Les S.S. dirigent l'extermination
     A partir de la fin de 1941, les S.S. sont chargés d'organiser les camps d'extermination.
     Himmler supervise mais c'est Eichmann qui organise les trains, les convois.
Eichmann dans sa cage de vette protectrice, pendant son procès.
Le S.S. Eichmann, pendant son procès à Jérusalem, en 1961.
« Ce sujet doit être abordé entre nous en toute franchise, mais nous n'en ferons jamais mention en public. Je veux parler de la liquidation des Juifs, de l'extermination de la race juive. C'est une question dont il faudrait pouvoir parler librement : les Juifs doivent être exterminés. C'est notre programme et nous devons l'appliquer. »
Heinrich Himmler,
discours prononcé le 4 octobre 1943 devant les généraux S.S.
 
Trois SS de dos, sur un quai, trient les arrivants d'un convoi.
Les S.S à Auschwitz
     A l'arrivée à Auschwitz, ce sont les S.S. qui attendent les déportés juifs qui sortent des wagons où ils ont été entassés durant plusieurs jours. Les S.S. font le tri entre les déportés, à coup de crosse, dans les hurlements.
Deux files sont formées : ceux qui iront travailler (une petite partie d'un convoi) et ceux qui iront directement vers la chambre à gaz.

Sommaire
Autres documents
Rechercher sur le site
page pour les élèves